Antoine-Joseph Pernety


※上記の広告は60日以上更新のないWIKIに表示されています。更新することで広告が下部へ移動します。



art. Accessoire
ACCESSOIRE, ce sont les objets épisodiques, ou, si l'on veut, les épisodes qu'un Peintre ajoute au principal sujet du tableau pour en augmenter la beauté, & en renfoncer l'expression. Ces épisodes sont ordinairement allégoriques. Voyer EPISODE.

art. Accident
ACCIDENT, en Peinture. On dit des accidens de lumiere, pour exprimer des lumieres formées par des rayons du soleil, echapés d'entre les nuages : ce sont des lumieres accidentelles, comme celles qui viennent par une petite fenêtre, par une porte dans un appartement éclairé d'ailleurs. Ces lumieres ne doivent pas éteindre la principale. Elles produisent des effets charmans dans un tableau.

art. Accompagnement
ACCOMPAGNEMENT, Voye Accessoire, Episode.

art. Disposition
DISPOSITION, en termes de Peinture; M. Coypel la définit ainsi: Mettre en régle, avec réflexion, ce qu'une imagination échauffée nous a présenté dans une sorte de désordre : placer les acteurs de la scene que le tableau doit représenter, dans le rang qui convient à chacun : rejetter les choses accessoires, peu convenables au sujet que l'on traite, sussent - elles même avantageuses pour l'effet général , & trouver le moyen "d y suppléer par d'autres: disposer la lumiere de façon qu'elle attire l'œil sur l'objet principal.

art. Episode
EPISODE, en termes de Peinture, comme de Poésie, se dit d'une action accessoire qu'on ajoute à l'action principale qui fait le sujet du tableau. Le Démoniaque, qui compose un des grouppes du tableau de la Transfiguration peint par Raphaël, peut passer pour un épisode. Hérode représenté à table avec ses courtisans, dans un même tableau, où l'on représente S. Jean-Baptiste décolé dans sa prison, est aussi un épisode, quoique le décolement soit une suite de l'autre sujet, mais parce qu'il n'est pas vraisemblable qu'on puisse voir en même-tems, & le dedans de la prison, où se passe l'action principale, & le dedans de la salle, où Hérode mange avec ses courtisans.


art. Expression
Il y a de certaines circonstances qui contribuent à l'expression générale du tableau : telles sont des parties accessoires bien ménagées.


art. Génie
GENIE. M. de Piles a défini le génie, une lumiere d'esprit, qui conduit à la fin qu'on se propose par des moyens faciles.

Le génie est ce qui distingue les grands Peintres des Peintres médiocres. Voy. Invention a ComPosition.

Génie, en termes de Sculpture, sont des figures d'enfans aîlés qu'on employe pour ornemens. Génies fleuronnés, font ceux dont la partie inférieure se termine en naissance de rinceaux , de feuillages, ou de fleurs.

Les Peintres donnent aussi ce nom à des figures de petits ensans aîlés, qui servent à enrichir le sujet d'un tableau, soit comme dépendant nécessairement de ce sujet, soit qu'ils n'y soient que comme accessoires.


art. Invention
... Il ne faut pas non plus y introduire d'ornemens superflus, ni des figures inutiles. Voyez ACCESSOIRE.

art. Ornements
ORNEMENS(Les) en Peinture, sont tout ce qui décore & contribue à l'embellissement du sujet d'un tableau. Il faut un grand goût & une grande sagesse dans un Artiste , pour la distribution des ornemens ; c'eit un accessoire qui ne doit pas l'emporter sur le principal. Les perles, les pierreries, l'or, l'argent, &c. ne doivent y être employés qu'à propos, & avec discrétion. On doit plutôt les y épargner, que de les y prodiguer.

art. Tableau
...Il y a des tableaux de grands Maîtres, qu'on désigne par quelque accessoire remarquable dans le tableau; ainsi l'on dit la Vierge au lapin du Titien, parce que te Peintre a mis un lapin dans un de ses tableaux qui représente une Vierge ; la Vierge au panier la Vierge aux poissons, la Cadette, la Jardiniere, & ainsi des autres.













********************************